LA TROISIÈME grande acquisition réalisée par une banque européenne en Italie a été finalisée jeudi. Le Crédit agricole a acquis la
participation de la banque italienne Intesa Sanpaolo dans Cariparma et dans Banca Popolare FriulAdria en échange de 4,7 milliards d’euros. La première banque mutualiste
française, qui récupérera encore 202 agences de Banca Intesa d’ici au 1er juillet, pour quelque 1,3 milliard d’euros, se retrouve ainsi à la tête d’un
réseau de 660 agences situées dans les régions les plus dynamiques d’Italie. Avec 43 milliards d’euros de collecte et 21 milliards d’euros de prêt, Cariparma se
hissera à la dixième place parmi les banques italiennes.

3% de part de marché

Cette opération, saluée par René Carron, le président de Crédit agricole SA, comme « une étape significative dans le développement de la
banque à l’international » permet au Crédit agricole de constituer son réseau italien avec près de 3 % de part de marché. Toutefois, le nouveau groupe
devra passer l’épreuve d’une fusion à plusieurs facettes. Outre son intégration dans le groupe Crédit agricole, la nouvelle entité devra réussir la
fusion de trois réseaux différents, celui de Cariparma, qui devient le socle du nouveau groupe, celui de FriulAdria ainsi que les agences reprises à Intesa.

Pour réussir ce pari, les dirigeants du Crédit agricole ont choisi la continuité. Le nouveau conseil d’administration de Cariparma, qui s’est réuni jeudi sous la
présidence d’Ariberto Fassati, a, en effet, nommé Guido Corradi administrateur délégué et Giampiero Maioli, directeur général. Les deux hommes,
qui occupaient auparavant les fonctions de directeur général et vice-directeur général de Cariparma, sont présents dans le groupe depuis respectivement neuf
ans et quinze ans. Guido Corradi avait, par ailleurs, piloté le processus d’intégration de Cariparma et Piacenza dans Intesa.

Fonte: www.lefigaro.fr