Paris, le 3 Juillet 2007 – Trois jeunes cygnes ont été trouvés morts sur un étang de la commune d’Assenoncourt (département de la Moselle). Les
résultats des premières analyses reçus ce jour font état d’une suspicion d’influenza aviaire. Ces analyses sont en cours de confirmation au laboratoire national de
référence de l’AFSSA de Ploufragan afin de déterminer s’il s’agit d’une infection par la souche du virus H5N1 hautement pathogène (HP).

Conformément au dispositif européen de gestion des cas d’influenza aviaire dans la faune sauvage, cette suspicion conduit à prendre des mesures de précaution dans la
zone concernée :

– Délimitation d’une zone de contrôle dans un rayon d’environ 1 km autour de l’étang :
o Renforcement de la surveillance de la mortalité des oiseaux sauvages
o Confinement des oiseaux captifs et visites de vétérinaires chez leurs détenteurs
o Interdiction de rassemblements d’oiseaux
o Interdiction de la chasse aux oiseaux
o Chats et chiens sous contrôle de leurs propriétaires

– Délimitation d’une zone d’observation dans un rayon d’environ 15 km autour de l’étang :
o Renforcement de la surveillance de la mortalité des oiseaux sauvages
o Confinement des oiseaux captifs
o Interdiction de rassemblements d’oiseaux
o Interdiction de la chasse aux oiseaux

Les résultats du laboratoire de référence de l’AFSSA, qui permettront de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse de virus H5N1 HP et donc de maintenir ou lever le
dispositif, devraient être connus jeudi 5.07.07.

Ces mesures de prévention associées à la mobilisation du monde agricole doivent permettre la protection des élevages français.

www.agriculture.gouv.fr