L’INRA

L’Inra est présent avec un stand et un colloque qui permettra d’aborder les questions à la recherche et les travaux de l’Institut “Vers une agriculture à haute
performance environnementale”.
SUR LE STAND, Hall 3 allée C n°13
Atelier : Le sol, ressource pour une agriculture durable L’intensification de l’agriculture européenne, dans la
deuxième moitié du XXe siècle, a pu faire penser qu’elle se détachait du sol. Les machines, les engrais, les pesticides lui ont fourni les moyens de
maîtriser ce support de la production de manière à généraliser des rendements très élevés. Ce bouleversement historique a fait
naître une inquiétude. En exploitant son potentiel de production l’agriculture n’est-elle pas en train d’épuiser et de dégrader le sol ? Les pollutions, le
changement climatique, l’érosion de la biodiversité ne vont-ils pas contribuer à le stériliser ou à altérer la qualité des aliments ?
Cette inquiétude s’accroît alors que la disponibilité en sol cultivable devient une préoccupation mondiale face au défi alimentaire du XXIe
siècle. Alors aussi qu’on demande au sol de contribuer à protéger nos ressources en eau et à limiter l’effet de serre. L’Inra étudie attentivement ces
questions, observe l’état de nos sols et leurs dégradations, contribue à améliorer les techniques de production et de protection du sol pour une agriculture
durable.
Conférences et rencontres avec les partenaires professionnels
Ces rencontres et conférences sont disponibles en vidéo avec un léger différé. ► lundi 23 février 2009
10 h – 12 h La botanique numérique : une approche collaborative et intégrée pour l’agriculture et l’environnement (Inra, Cirad)
> Programme (PDF) 13 h 30 – 15 h 30 Des outils pour une filière porcine plus durable
> Programme (PDF) 16 h – 18 h L’apport de la génomique en sélection animale
> Programme (PDF)
► mardi 24 février 2009
10 h – 12 h Quelles explications à la stagnation des rendements des grandes cultures ?
> Programme (PDF)
► mercredi 25 février 2009
10 h – 12 h Dix-huit mois après le séquençage du génome de la vigne : acquis et perspective pour la filière
> Programme (PDF) 14 h 30 – 16 h 30 Prospective sur l’agriculture et l’alimentation du monde (Agrimonde, rencontre commune Inra-Cirad)
> Programme (PDF)
► jeudi 26 février 2009
10 h – 12 h Microbiologie des produits fermentés : acquis et perspectives
> Programme (PDF) 14 h 30 – 16 h 30 Quel travail du sol aujourd’hui : travailler autrement pour produire mieux ?
> Programme (PDF)
► vendredi 27 février 2009
10 h – 12 h 30 Maladies émergentes animales, une exigence renouvelée de recherches finalisées (rencontre commune Inra-Cirad)
> Programme (PDF) COLLOQUE INRA
► mardi 24 février 2009
Hall 4, salle Europe, Vers une agriculture à haute performance environnementale… questions à la recherche

____________________________________________________________________

L’APRODEMA (Association Professionnelle de Développement de l’Enseignement du Machinisme Agricole et des Agroéquipements)

L’Emploi dans les agroéquipements Les quelques 35.000 entreprises de la filière emploient un peu plus de 120.000 personnes : travail d’atelier, de
production, fonctions commerciales, marketing, administration, conducteurs d’engins, techniciens de maintenance, … Les entreprises offrent actuellement de nombreux
emplois, et dans les deux ans qui viennent ce sont 5.000 emplois qui vont être crées. Or, les offres actuelles ne sont pas toutes pourvues, faute de jeunes formés
souhaitant intégrer ce secteur.
Par ailleurs, les effectifs des classes de formation en agroéquipement diminuent fortement, ce qui est très préoccupant pour l’avenir à court et moyen
terme.
La situation de l’emploi constitue une préoccupation majeure pour les entreprises de la filière. Le SHOW DES METIERS DES
AGROEQUIPEMENTS

Face à cette situation, l’APRODEMA a décidé, avec l’accord de l’ensemble de ses membres, d’être présente au Salon International
de l’Agriculture, pour la première fois. Il est en effet essentiel de faire connaître au grand public cette filière, son dynamisme, ses perspectives en terme de
recrutement. Cette présence devrait aussi permettre de pouvoir profiter de la forte médiatisation du SIA et de faire prendre conscience à un maximum de gens que
l’agroéquipement offre des perspectives intéressantes pour les jeunes. Concrètement, sur un stand de 300 m2 situé dans le hall
3,
nous disposerons des matériels suivants : tracteurs, automoteurs et outils.
Sur ces matériels très attractifs en soi, des élèves de lycées spécialisés encadrés par leurs professeurs, réaliseront des
opérations mécaniques ou électroniques qui seront commentées par un journaliste spécialisé ; toutes ces opérations seront filmées
et retransmises sur deux grands écrans situés sur le stand pour permettre au public de bien suivre ce qui se passe.
____________________________________________________________________
L’ACTA, le réseau des instituts des filières animales et
végétales

Des recherches pour vous offrir plus de diversité végétale et animale

Les instituts techniques agricoles, spécialisés dans la recherche agricole appliquée interviennent dans l’obtention et la diffusion des
innovations pour une agriculture durable. Le stand des instituts techniques agricoles montrera comment leurs travaux sur la création variétale, l’évaluation et
la conservation des ressources génétiques permet aux filières de sélectionner les produits, de maîtriser les stratégies de production,
d’optimiser la diversité de leur offre et de répondre aux attentes de la société.

Créer,  Évaluer,
Les instituts techniques agricoles consacrent des moyens importants pour évaluer les nouvelles variétés, les systèmes de production et apporter des conseils
aux producteurs et aux éleveurs.
On estime par exemple qu’avec le progrès génétique la production céréalière française augmente d’environ 700 000 tonnes par
an, de nombreuses variétés fruitières sont mises au point, de nouveaux rameaux décoratifs par leurs feuilles, fleurs, fruits ou leur bois sont
aujourd’hui commercialisés. Les plants de vignes sont sélectionnés pour garantir leur qualité sanitaire et leur patrimoine génétique.
Les instituts des filières spécialisées créent, améliorent et diffusent des variétés pour le marché des plantes de beauté et
de bien-être particulièrement riches en principes actifs. 

Conserver,
Les instituts des filières animales contribuent à la gestion des ressources génétiques dans les espèces ruminants et porcines pour la conservation
à long terme des espèces d’élevages majeures grâce à la cryoconservation et participent à la sauvegarde des races à petits effectifs.
De même, les instituts des filières végétales, participent à la mise au point de conservatoires et de collections, véritables viviers où
l’on pourra puiser les futures ressources nécessaires. Rendez-vous sur le stand 8, allée E, hall 3, Paris – porte de Versailles, du 21 février au 1
mars  2009, partenaire de la route des métiers et des savoirs.