Les prix des produits agricoles refluent pour le sixième mois consécutif (-0,8 % en décembre; -13,4 % en glissement annuel), principalement en grandes cultures
indique l’Insee.

Les prix des céréales se replient de nouveau en décembre (-7,3 % en un mois). Devant l’abondance des stocks et la concurrence de l’Europe de l’Est, ils ont
reculé de 51,4 % depuis un an et sont revenus au niveau du début de la campagne 2006/2007. Il en est de même des prix des oléagineux (-12,7 % sur un mois;
-37,6 % sur un an) dans un contexte analogue d’abondance de la production mondiale.

Après une forte hausse en début de campagne, les prix de la pomme de terre ont retrouvé des niveaux proches de ceux de fin 2007 ( 0,3 % en glissement annuel).

Les prix des légumes sont inférieurs à ceux de décembre 2007 (-6,7 %), notamment ceux du poireau (-43,5 % en glissement annuel) dont l’offre abondante
fait face à une demande atone. En revanche, la faiblesse de la production de poire continue d’orienter les cours à la hausse ( 39,4 % sur un an).

Malgré le dynamisme de la demande italienne de jeunes bovins et en dépit du redressement de décembre, les prix des bovins restent globalement tirés vers le
bas par l’abondance des réformes de vaches dont les prix sont inférieurs de 8,2 % à ceux de décembre 2007. Les prix des veaux de boucherie ont reculé
sous l’effet du tassement de la demande intérieure (-17,1 % en glissement annuel).

La forte demande de viande ovine en cette fin d’année s’est heurtée à la faiblesse des abattages, ce qui a stimulé les prix ( 6,4 % en glissement annuel). En
revanche, les prix des porcins ont continué de chuter (-3,4 %) même s’ils restent en hausse en glissement annuel ( 8,4 %). Le prix du lait de vache reflue depuis
trois trimestres (-10,0 %) après la vive hausse du deuxième semestre 2007.

Les prix de gros alimentaires demeurent inférieurs à ceux de 2007 (-4,7 % en glissement annuel).

Pour le troisième mois consécutif, les prix de gros à Rungis enregistrent un repli sur l’ensemble des secteurs ; les prix de la marée plongent (-14,9 % en
glissement annuel).

Les prix d’achat des moyens de production fléchissent à nouveau en décembre (-0,9 % sur un mois) et s’établissent 5,7 % au-dessus de leur niveau
de décembre 2007.

Les prix de l’énergie continuent de baisser (-10,7 % sur un mois) tandis que ceux des engrais et amendements se sont stabilisés en décembre après la forte
hausse du premier semestre ( 47,2 % en glissement annuel). Les hausses des ouvrages ont faibli après la hausse des mois précédents ( 8,3 % sur un an).