La tempête qui a frappé le sud-ouest de la France a “dévasté” de nombreuses exploitations agricoles, selon un communiqué du syndicat agricole
Coordination Rurale (CR) publié lundi qui demande des aides de la part de l’Etat.
Si la tempête a “fait des dégâts considérables sur les infrastructures et les habitations (…) il ne faut pas oublier le lourd tribut que les agriculteurs ont
payé lors des intempéries de ce week-end”, selon CR.
Ces derniers, toujours selon le syndicat, “sont en effet les plus exposés et de nombreuses exploitations dans des secteurs déjà en graves difficultés
(arboriculture, horticulture, élevage, sylviculture) ont été dévastées”.
La Coordination Rurale demande que soit rapidement déclaré l’état de catastrophe naturelle et, le cas échéant, de calamités agricoles dans les
départements concernés.
Le syndicat demande des aides de trésorerie de la part de l’Etat ou des conseils régionaux et généraux pour aider les producteurs à “surmonter les
difficultés immédiates et à pallier les délais d’indemnisation”.