Un nouveau rapport publié par l’Académie de Finlande a déclaré qu’un cinquième des projets de recherche financé par l’Académie peut être
classé dans la catégorie de la recherche à haut risque ou exploratoire.

Le rapport intitulé «Breakthrough Research – Funding for High-risk Research at the Academy of Finland» («Recherche exploratoire – Financement de la recherche à
haut risque à l’Académie de Finlande»), montre qu’un financement est alloué à environ la moitié des propositions de projet identifiées en tant
que recherche exploratoire.

Au cours des dernières années, la question relative au financement de la recherche scientifiquement innovante et à haut risque a constitué le sujet de débats
actuels entre les organismes internationaux de financement de la recherche. Les raisons de cette question reposent dans l’intensification de la compétition entre les divers
systèmes de recherche, et les difficultés croissantes à obtenir un financement compétitif de la recherche.

De nombreux projets financés par le Conseil européen de la recherche (CER) devraient comprendre des recherches à haut risque.

Le rapport évalue les développements internationaux dans le domaine de la recherche exploratoire, et examine les débats tenus à l’Académie. Cette
dernière a pour mission de jouer le rôle d’organisme de financement de la recherche, ainsi que d’expert en science et en politique scientifique.

Le rapport décrit un manque de consensus de la part du milieu universitaire international sur la question du financement de la recherche à haut risque, et la façon dont ce
problème pourrait être résolu. Ce dernier recommande que l’Académie aborde la question en portant davantage l’attention sur la recherche exploratoire, mais
également en adoptant un cadre conceptuel plus rigide afin de contribuer à l’identification et l’évaluation de tels projets.

«L’Académie continuera de soutenir les nouvelles initiatives disposant d’un potentiel d’innovation, par l’intégration. Les chercheurs sont encouragés à
présenter leurs propositions de haute qualité scientifique et possédant un aspect innovant et à haut risque exceptionnel, sans tenir compte de leur domaine de
recherche», a déclaré l’auteur du rapport, Dr Maunu Haÿrynen.

Le conseiller principal a également suggéré que des efforts soient effectués afin de mieux satisfaire la recherche exploratoire dans les processus de révision
et de contrôle de l’Académie.

Enfin, le rapport déclare que l’objectif final du financement de la recherche exploratoire consiste à améliorer la diversité scientifique. Le soutien financier ne
devrait donc pas être limité aux domaines stratégiques mis en avant par les exercices de prospective et la bibliométrie.

Le montant du financement de la recherche par l’Académie de Finlande s’élève à plus de 260 millions EUR, ce qui représente environ 15% du budget annuel du
gouvernement finlandais consacré à la recherche.

cordis.europa.eu